Graffitis, saleté et petite délinquance (source : www.express.be 02.12.2008)

Publié le par bbo

Les graffitis, la saleté et le petit vandalisme encouragent les attitudes délinquantes confirme une étude menée par un groupe de chercheurs néerlandais. Kees Keizer et son équipe ont recréé le cadre d'un endroit vandalisé et observé les attitudes des gens. Les lieux présentant des signes de vandalisme augmentent de moitié la tendance des gens à salir ou voler.

L'idée que le désordre et le vandalisme ont un effet psychologique sur les gens n'est pas nouvelle, mais les expériences de l'équipe de chercheurs hollandais confirment cette hypothèse.

On se souvient de la politique de « tolérance zéro » adoptée par l'ex-maire de New York, Rudy Giuliani, qui a contribué à une réduction significative de la petite criminalité. La disparition des graffitis et le nettoyage des rues et du métro ont eu un impact positif sur les attitudes des gens, diminuant leurs propensions à outrepasser les lois ou règles sociales.

Même si les attitudes socialement déviantes sont causées par des facteurs variés, il semble que la théorie des « vitres cassées » soit plausible. Les trois expériences menées par l'équipe hollandaise ont prouvé que les endroits vandalisés encouragent les gens à avoir des réactions déviantes.

Dans une première expérience, un endroit a été mis en scène comme zone vandalisée, causant 82% des personnes à avoir des attitudes négatives -comme jeter les papiers parterre ou ne pas respecter les règlements de l'endroit- contre 27% seulement quand l'endroit était propre et en ordre. Dans une autre expérience 25% des personnes ont volé une enveloppe contenant de l'argent dans un endroit à l'apparence sinistrée, alors que seulement 13% ont emporté l'enveloppe quand l'endroit paraissait bien tenu.

La conclusion des chercheurs est que les graffitis, les ordures et endroits vandalisés peuvent encourager des attitudes déviantes similaires ou plus graves comme le vol.

L'ex-maire de New York l'a démontré avec sa stratégie « tolérance zéro », la propreté et l'entretien des endroits publics peuvent être un bon moyen de lutte contre la petite criminalité.

Source : www.express.be
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article